Histoire Napoléon 1ère guerre mondiale 2ème guerre mondiale Littérature Egypte Afrique Sciences et médecine Divers

Le dormir a occupé une grande partie de ma vie. Montaigne

 

Cliquez sur la sculpture pour accéder
à une version agrandie.

 

Bois peint, jarre, laiton.
H.xx, L.xx, P.xx (2008).
 

C'est la découverte de deux pages de l'exemplaire de Bordeaux des  Essais , corrigées de la main de Montaigne, et si exactement photographiées par Jean-Luc Chapin, qui imposa la nécessité de leur consacrer une sculpture, afin que tout un chacun puisse profiter d'un spectacle exceptionnel : la hauteur alliée à la densité d'une pensée dans une rare et évidente visibilité du génie.
On avait visé le même objectif lors de la construction d'un hommage à Marc Bloch, uniquement destiné à la lecture de son admirable testament.
L'objet qui nous occupe s'est immédiatement retrouvé poursuivant plusieurs lièvres, grâce à la proximité - attestée par une carte - de la maison de Montaigne de celle d'Elie Faure, à Prats, au bord de la Dordogne, où l auteur a passé son enfance.
Il tente ici une évocation assez naïve, aidé d'un bouquet d'arbres penché sur la rivière, de ce que fut pour lui, au couchant d'un soleil d'été, le bonheur de faire glisser sur l'eau un gabarrot à l'aide d'une godille obéissante et ondulante comme un poisson.
Il manquait une jarre verdissante et vernissée du Périgord ancien. En voici une, du XVIe siècle et de grande origine.
Mais le but premier de cette sculpture était d'honorer Montaigne.
Passion, pour Elie Faure, de toute une vie.


haut suiv.